Produire

Dans l’optique d’aider les industriels dans leur recherche d’amélioration constante, la CCI de Troyes et de l’Aube développe des services d’accompagnement dédiés

Performance industrielle

Le chef d’entreprise a deux missions :

  • Préparer l’avenir de son entreprise
  • Gérer son entreprise

C’est lui conduit la destinée de son activité économique, et
« Conduire c’est maîtriser la route, et prévoir ce qui se passera par la suite »

Face à la concurrence, de plus en plus planétaire, l’amélioration continue des performances constitue une obligation pour la survie de l’entreprise. Après les écoles de l’organisation du travail, de la Qualité, de la Qualité Totale, le modèle actuel, inspiré de la systémique, est le Lean Management. C’est-à-dire viser la performance globale de l’entreprise, tout en optimisant en local, les seuls postes ou fonctions qui le nécessitent.

Un des principes de la Qualité : « la force d’une chaîne est la force de son maillon le plus faible » reste l’élément essentiel du Lean : rendre capable au plus juste le goulot pour satisfaire toute la demande, et seulement le goulot
Pour les autres postes un excès d’optimisation constitue une perte plus qu’un gain.
Un tel raisonnement, tenu de manière systématique, et renouvelé, conduit à accélérer les flux dans l’entreprise, diminuer les encours, réduire les non qualités.
Moins d’encours, c’est de l’argent non immobilisé qui améliore la capacité financière
Des flux plus rapides et maîtrisés, c’est un meilleur taux de service pour les clients
Moins de rebuts et de non qualité font gagner du temps et de la confiance.

Une composante importante de la performance industrielle, est la disponibilité de l’outil de production aux moments où on en a besoin.
La maintenance joue à ce niveau un rôle essentiel.
Le budget maintenance est en général de l’ordre de 2 à 3 % du C.A, une maintenance mal maîtrisée peut coûter, par des arrêts de production, plus de dix fois son budget…
Passer de la maintenance curative à la maintenance préventive, voire prédictive, fait gagner plusieurs points de performance, avec des moyens simples, et des outils connus de longue date, partagés avec les écoles du Lean et de la Qualité : taux de rendement synthétique (TRS), analyse des modes de défaillance (AMDEC), changements rapides d’outils (SMED), gestion des stocks de composants de rechange, etc…

En résumé, les mêmes outils, utilisés au service du Lean management, de la Qualité, du « Total Productive Maintenance », rendent l’entreprise Performante et maintiennent son niveau concurrentiel.

Vous trouverez dans ces pages les actions, menées avec nos partenaires, au service de la Performance Industrielle