Conjoncture

La CCI Troyes et Aube publie régulièrement un certain nombre de données et indicateurs économiques sur le département

Mots-clés : #conjoncture, #étude, #statistiques
A- A A+

Cahiers conjoncturels de l’Aube

La CCI Troyes et Aube publie sa note de conjoncture 2 fois par an, après enquête auprès d’un échantillon représentatif des entreprises du département


PREMIER SEMESTRE 2017
Prévisions second semestre 2017


Sur la voie de l’amélioration… en attente de confirmation

La croissance amorcée sur le plan national en début d’année s’est confirmée tout au long de ce premier semestre 2017. Le second trimestre affiche une croissance du PIB de l’ordre de 0,5 %, identique à celle des deux précédents ! Cette dynamique incite les prévisionnistes à tabler sur une croissance de l’ordre de 1,6 % pour l’année 2017. Le secteur industriel enregistre les résultats les plus encourageants. En effet, les chefs d’entreprise constatent que leurs carnets de commandes sont bien remplis et que leurs stocks sont à leur plus bas niveau depuis 2010, ce qui conduit à une progression du taux d’utilisation des capacités de production qui atteint son plus haut niveau depuis le printemps 2011.
Si l’investissement a nettement ralenti au cours du second trimestre, il reste cependant orienté à la hausse (+ 0,5 %, après + 1,4 % pour le premier trimestre). Rappelons que le niveau « record » constaté en ce début d’année est du à l’arrivée à échéance en avril du dispositif de "suramortissement", permettant une déduction fiscale sur les investissements.
Les services et le bâtiment enregistrent, pour leur part, une croissance plutôt modérée. Les piliers de cette croissance demeurent les dépenses de consommation des ménages (qui se sont légèrement renforcées au cours de ce premier semestre) et le commerce extérieur qui a connu un rebond au cours du second trimestre avec des exportations qui se sont accrues de + 3,1 %, après avoir affiché un recul de - 0,7 % au cours des 3 premiers mois de l’année… Mais ce rebond ponctuel des exportations ne doit pas nous faire oublier la grande difficulté que connait le
commerce extérieur français. Le déficit commercial a atteint 34,35 milliards d’euros au cours de ce premier semestre. Pour les Douanes, deux phénomènes principaux expliquent cette dégradation : d’une part l’alourdissement de la facture énergétique de l’Hexagone, principalement dû à une nouvelle augmentation du prix du pétrole et d’autre part, la baisse de vitalité du secteur aéronautique.

Une économie auboise qui reprend des couleurs… mais pas encore de façon uniforme

L’embellie constatée au niveau national se vérifie sur le plan local avec notamment une sphère industrielle qui, pour une fois, bénéficie de suffisamment d’oxygène pour reprendre des couleurs. Si le secteur des services aux entreprises se porte bien, en revanche le commerce dans son ensemble et les services aux particuliers continuent de souffrir.
Certes, sur le plan général, l’optimisme semble de mise, mais de réelles inquiétudes demeurent pour les prochains mois dans ces secteurs.


Retrouvez également :
> La note de conjoncture économique Champagne-Ardenne


ARCHIVES

1er semestre 2009 2e semestre 2009 1er semestre 2010
2e semestre 2010 1er semestre 2011 2e semestre 2011
1er semestre 2012 2e semestre 2012 1er semestre 2013
2e semestre 2013 1er semestre 2014 2e semestre 2014
1er semestre 2015 2e semestre 2015 1er semestre 2016
2e semestre 2016